Compte-rendu Stop TAFTA de la métropole lilloise du 10 mars 2016

Important :

L’assemblée générale des collectifs locaux Stop TAFTA se déroulera les 19 et 20 mars à Bagnolet. Pour en savoir plus : https://www.collectifstoptafta.org/agir/article/ag-des-collectifs-locaux-stop-tafta-samedi-19

A l’ordre du jour : actualité du TAFTA et CETA, campagne « Mon quartier Hors TAFTA », journée d’action nationale et mondiale.

Nous devrions avoir des retours sur le 12ème cycle de négociation TAFTA qui s’est déroulé à Bruxelles du 22 au 26 février.

Les différentes actions en cours ou prévues :
Dans ces actions systématiser la réalisation d’un communiqué de presse.

1 – Ma ville Hors TAFTA/CETA :

  • Le 20/2 les 68 communes les plus grosses de la MEL ont été interpellées et incitées à se déclarer « Hors TAFTA/CETA ». Une relance est prévue courant mars.
  • 7 villes ont été plus particulièrement ciblées : Lille, Tourcoing, Villeneuve d’Ascq, Wattrelos, Lambersart, Armentières, Seclin. Sur Lambersart et Villeneuve d’Ascq, les élus ont été interpellés, une relance est envisagée. Le collectif anti libéral de Lomme et Lambersart s’associe à cette démarche.
    Cela reste à faire sur les autres villes. Des informations sont attendues des militants ayant pris la responsabilité de ces villes notamment Lille qui s’est déclarée « en vigilance » le 10/6/2014 – l’actualité de TAFTA/CETA lui imposerait d’aller plus loin en se déclarant « Hors TAFTA/CETA ».
  • Parmi les actions complémentaires à réaliser sur ces villes : informer les habitants (tractage marchés et événements – un planning sera communiqué prochainement), pétition « je souhaite que ma commune se déclare zone Hors TAFTA/CETA », promouvoir la création de « lieux de vie Hors TAFTA/CETA » (associations, commerces, cafés, lotissements, immeubles…).
  • Suite du world café sur TAFTA initié le 9 mars à la FAL 20 rue de Lille à Roubaix. Des actions concrètes seront déterminées le 22 mars, même lieu, à 18h30.
  • Redynamiser les communes qui se sont déclarées « Hors TAFTA » (Roubaix, Hem, Lys-lez-Lannoy, Anstaing).
  • Pour information, la ville de Lille a été invitée à la réunion européenne des collectivités locales « Hors TAFTA ou en Vigilance », par Barcelone, les 21 et 22 avril.

2 – Ma région Hors TAFTA/CETA :

Un courrier d’interpellation a été envoyé au président de région le 19/2. Un rappel est prévu.

3 – Les librairies indépendantes Hors TAFTA/CETA :

Un projet de tract existe en cours de validation. Plusieurs librairies indépendantes ainsi que l’association des librairies indépendantes du 59/62 ont été contactées.

Action à suivre.

4 – Loi El Khomri :

Le projet de loi « travail » s’appuie sur les directives de la Commission européenne et les futurs Traités tels TAFTA, CETA, TiSA.

Un tract faisant ce lien sera distribué lors des journées d’action du 17, 24 et 31 mars. Des panneaux peuvent être également confectionnés (avis aux amateurs).

Le choix de se centrer sur Paris ou de mener des actions décentralisées a fait débat.

5 – Premières informations concernant les campagnes nationales (plus d’informations attendues lors de l’AG des 19 et 20 mars) :

  • « Mon quartier hors TAFTA/CETA » : le but est de créer des îlots « Hors TAFTA/CETA ». Ces îlots seraient ciblés sur la ville (immeuble, lotissement, quartier…) ou thématiques. Le national a prévu affiches, auto collants, macarons, etc.
  • Journée d’action nationale et internationale : avant l’été et en novembre.
    Parmi les idées évoquées : débat public, parade joyeuse, marche silencieuse, scénettes dans le métro, cookies citoyens, convergence, alternatives, actions ciblées vers BNP, Total, Vinci…
    La mise en œuvre nécessite la création d’un groupe de travail d’environ 5 personnes – avis aux volontaires.
    Le collectif Flandres propose une coopération 59, 62, 80 qui correspond à la suggestion nationale de mener une action par région.
  • Opération CETA : le mécanisme de règlement des différents (ICS) a été réaménagé en février, le texte sera présenté aux 28 Etats membres en juin, le parlement européen pourrait être sollicité mi automne. Une question reste en suspend, cet accord sera-t-il « mixte » ou non. En cas de « mixité » tous les parlements nationaux doivent ratifier le Traité pour qu’il s’applique.
    Un plan d’action national d’interpellation des eurodéputés et du gouvernement est prévu.
  • Pour mémoire l’action du 25/2, les fédérations du PS, notamment celle du Nord, ont été interpellées (téléphone et réseaux sociaux) dans le cadre de l’opération « Allô PS pas d’ISDS ! (bis) ».
  • Pour information, plusieurs candidats aux primaires américaines se sont déclarés opposés au TAFTA et au Traité Asie-Pacifique.

5 – Autres actions réalisées, à envisager ou à débattre :

  • Le collectif Stop TAFTA a soutenu le 27 février l’action contre les projets inutiles et climaticides (gaz de schiste et de couche, NDDL) et la gratuité des transports urbains (Transpole).
  • Présence d’Isabelle lors du salon de l’agriculture où des contacts ont été pris.
  • Jean-Luc nous a parlé de la théorie de l’inversion de la règle d’or (IRO) http://inversonslaregledor.jimdo.com et propose une rencontre débat au sein du collectif.
  • Action vers les médias à envisager – pourquoi ne parlent-ils pas (ou peu) de TAFTA…
  • Les interpellations par « lettre ouverte » peut être envisagées à défaut d’insuccès d’autres moyens.

Prochaine réunion le vendredi 1er avril à 18h30 à la MRES salle Moulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>